top of page

ACV

Ligament croisé antérieur

Les blessures au ligament croisé antérieur (LCA) sont l’une des blessures au genou les plus courantes.

La rupture du ligament croisé antérieur s'accompagne généralement d'une gonalgie (douleur au genou), peut ou non être accompagnée d'un épanchement articulaire (gonflement) et parfois au moment de la blessure un son « pop » peut être audible.

La reprise du sport peut être rendue impossible par des épisodes d'instabilité, des douleurs et des épanchements articulaires au niveau du genou. Chaque épisode d'instabilité peut entraîner l'aggravation ou l'apparition de nouvelles lésions, notamment au niveau des ménisques et/ou des cartilages.

L'anamnèse clinique et l'examen physique peuvent suffire à votre chirurgien orthopédiste pour établir le diagnostic. Cependant, le Rx et l’imagerie par résonance magnétique sont essentiels pour compléter et soutenir la décision thérapeutique.

Le traitement varie en fonction de facteurs tels que le degré d'activité, le type de lésion du ligament croisé antérieur ou les lésions associées (ménisque, cartilage ou autres ligaments).

Un traitement conservateur peut être indiqué chez les personnes ayant un faible niveau d'activité physique et un âge avancé.

Le traitement chirurgical consiste à réparer ou reconstruire le ligament croisé antérieur. La reconstruction du ligament croisé antérieur est l'intervention de choix et la plus fréquente.

Cette pathologie a chacune ses avantages et ses inconvénients. Le débat scientifique sur ce sujet est vaste et continu.

Planifiez votre rendez-vous si vous avez des questions.

Nuno Camelo février 2021

Consultation de chirurgie du genou Nuno Camelo
bottom of page